Chabbat Hagadol (Le grand Chabbat)

. Le chabbat qui précède la fête de Pessa’h s’appelle « Chabbat Hagadol » par rapport au grand miracle qui s’y déroula.

Quel est ce miracle ? Lorsque les Bnéi Israël sortirent d’Egypte, ils sortirent le jeudi 15 Nissan, le Shabbat qui précédait cette libération était donc le 10 Nissan. En ce jour, D.ieu leur ordonna de prendre un agneau par famille afin de Lui offrir en sacrifice le 14 Nissan, le fameux « qorbane Pessa’h » (sacrifice de Pessa’h). L’agneau étant un dieu égyptien, lorsque les premiers nés d’Egypte virent que les Juifs prenaient tous un agneau chez eux, ils leur demandèrent quelle en était la raison. Les Bnéi Israël leur répondirent : « Il s’agit du sacrifice de Pessa’h que nous allons offrir à Hachem, car bientôt Il vous tuera tous, vous les premiers nés, et c’est pour nous protéger qu’Il nous a ordonné de prendre le sang de cet agneau et de le répandre sur les fronteaux de nos portes, afin que la destruction n’entre pas chez nous ! » Cela signifiait : nous allons sacrifier votre dieu afin que le notre vous détruise !

Immédiatement, les premiers nés d’Egypte allèrent chez Pharaon pour lui demander de renvoyer les Bnéi Israël afin qu’ils ne meurent pas à cause d’eux. Mais Pharaon refusa catégoriquement de laisser partir les Juifs.

Alors, une guerre civile frappa l’Egypte, les premiers nés contre les autres, contre l’armée, et énormément d’égyptiens périrent durant cette guerre, ainsi qu’il est écrit : « pour frapper l’Egypte par ses premiers nés » !

Or, dès que les égyptiens prirent conscience du massacre qu’ils s’étaient eux-mêmes infligés, ils décidèrent d’exterminer Israël de la surface de l’Egypte.

Ainsi, chaque égyptien se saisit de son épée afin d’en découdre avec les esclaves. C’est à ce moment là, que l’un des plus grands miracles de l’histoire de la sortie d’Egypte eu lieu, par la miséricorde de l’Eternel, qui frappa tous les égyptiens de maladies horribles, et de souffrances physiques insupportables, afin qu’ils ne puissent s’en prendre à Israël. Ainsi, Hachem sauva les Bnéi Israël de la colère de leurs ennemis.

C’est pour cela que ce Shabbat s’appelle Shabbat Hagadol, car il s’agit d’un grand jour pour le peuple d’Israël qui fut sauvé de l’extermination.

Ainsi, on a l’habitude de dire « Shabbat Hagadol mévorakh » à la place de « Shabbat Chalom oumévorakh » lorsqu’on croise un Juif durant ce Shabbat.

. Durant Shabbat Hagadol, il est obligatoire de rassembler le plus de monde possible dans les synagogues et les batéi midrachoth (maisons d’étude) de chaque ville, afin que le peuple entende les explications des rabbins sur la fête de Pessa’h. Aussi, les rabbins ont l’obligation d’organiser des cours, tout au long de ce Shabbat, afin d’enseigner au peuple les nombreuses lois de la fête, d’expliquer le déroulement du Séder de Pessa’h, et donner les explications du texte de la Hagada. Si Shabbat Hagadol tombe la veille de la fête, on rassemblera le peuple le shabbat d’avant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×