PESSAH : Destruction du 'Hamets

1. Comment procède-t-on à la destruction du ‘hamets ?

On le brûle, on l’éparpille au vent, ou on le jette à la mer. La coutume est de brûler le ‘hamets, ainsi on le coupera en petits morceaux afin que le feu prenne bien et qu’il puisse brûler complètement le ‘hamets. Si le feu n’a pas tout consommé, ou que l’on ne peut pas pratiquer une de ces trois méthodes, on versera sur ce ‘hamets de l’essence, du bitume, ou encore de la javelle, afin de le rendre dégoutant et non consommable par un chien. On peu aussi le donner aux oiseaux se trouvant dans la rue, mais également l’abandonner et le jeter dans la poubelle publique.

2. Toute personne qui laisse du ‘hamets chez elle pendant Pessa’h, transgresse deux commandements de la Torah, un positif et un négatif : « Vous détruirez le levain de vos maisons » et « vous ne verrez de ‘hamets ». C’est pour cela que nos sages ont interdit de profiter, même après Pessa’h, du ‘hamets d’un Juif qui ne s’en serait pas débarrassé pendant Pessa’h.

D’après cela, un Juif qui craint D.ieu, devra faire très attention, après Pessa’h de ne pas acheter des aliments ‘hamets, dans des épiceries qui ne peuvent certifier avoir vendu leur ‘hamets pendant Pessa’h, par un certificat du rabbinat.

3. Celui qui vend son ‘hamets à un non-Juif avant Pessa’h, ne vendra surtout pas les ustensiles qui contiennent le ‘hamets, afin de ne pas devoir les tremper au mikvé après Pessa’h, comme on le fait lorsqu’on achète un ustensile d’un non-Juif. Si on a vendu les ustensiles à un non-Juif, on devra alors les tremper dans un mikvé afin de pouvoir s‘en servir, mais on les trempera sans dire la bénédiction.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×