Dans la voie de la vérité

Il est écrit: « qui est l’homme qui désire la vie », ce qui veut dire le monde à venir, alors que « qui aime les jours pour voir le bien » désigne la vie de ce monde-ci, « arrête ta langue de dire du mal et tes lèvres de tromper ».

En effet, s’il conduit ses affaires malhonnêtement, même s’il réussit au début, son argent finira par disparaître, comme le dit le Midrach : l’indigence est toute prête à prendre ce que gagne le mensonge, et il ne verra aucun bien dans sa vie.

Si nous constatons que quelqu’un qui s’est mal conduit conserve sa richesse, cette richesse lui est certainement conservée pour son mal, comme le dit le verset «Il rétribue ceux qui Le détestent immédiatement pour les perdre», et sa fin sera terrible dans le monde à venir. Il grincera des dents, et sa descendance sera réduite à la mendicité.

En effet, lorsque de l’argent interdit se mêle à son argent, ils s’annulent. Mais s’il fait attention à être honnête, il connaîtra une bonne vieillesse. Dans le monde à venir aussi, un grand bien est caché pour lui, ainsi qu’il est écrit: «Celui qui marche sur la voie de la droiture, c’est lui qui Me servira.»

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site