Garde ta langue (suite)

Combien est grande la force de la fausseté, qui raccourcit la vie de l’homme, ainsi qu’il est dit: «les hommes de sang et de tromperie n’arriveront pas à la moitié de leurs jours»!

Même de son vivant, une telle personne finira par se faire mépriser de tout le monde à cause de cela, car le Saint béni soit-Il fait connaître à tous la tromperie qui se cache dans le coeur du trompeur, ainsi qu’il est écrit (Michlei 10): «Celui qui marche dans l’innocence marche en sûreté et celui qui déforme ses voies sera connu.»

Le gaon de Vilna explique que c’est celui dont le coeur est rempli de mal et dont les lèvres disent de belles paroles trompeuses. Il déforme ses voies quand il s’apprête à faire à autrui le mal qui est en son coeur, de façon à ce que celui-ci ne s’en rende pas compte.

Mais la chose sera connue de l’autre, car le Saint béni soit-Il la fera connaître, ainsi que le dit le Midrach Cho’her Tov : Le Saint béni soit-Il ne fait pas payer l’homme avant d’avoir proclamé ses actes.

Le mal qu’il s’apprête à faire à autrui finira par lui revenir, ainsi qu’il est écrit: «Celui qui aime le bien recherche l’affection, et celui qui cherche le mal, il lui adviendra.»

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site