Hachem seul soigne les malades

                                               Hachem seul soigne les malades

Chemot (21,19) : « S’il se relève, et qu’il puisse marcher avec une béquille, celui qui a frappé sera absous. Mais il paiera son chômage et guérir, il le fera guérir »

Nos Sages ont expliqué que la redondance : « guérir il le fera guérir », veut donner une permission au médecin de guérir ses malades, car dans le cas contraire, nous aurions pu penser que seul Hachem a le pouvoir de guérir, comme le dit le Talmud : « Le malade devrait implorer la miséricorde d’Hachem, et ne pas chercher à se faire soigner, mais comme tout le monde n’a pas le niveau spirituel de pouvoir se contenter d’une telle démarche, les médecins sont autorisés à soigner leurs malades… »

On raconte qu’un jour, la soeur du Gaon de Vilna vint voir son frère en pleurs, lui annonçant que son fils était très malade, et que les médecins ne lui donnaient aucun espoir de survie. Il lui répondit : «ce qui est écrit : « guérir, il le fera guérir... » n’est qu’une autorisation accordée au médecin pour soigner ses malades, mais certes pas pour les décourager! Il se trouve que ce moment précis est le plus propice à voir les prières exaucées! Les docteurs en médecine n’ont pas le pouvoir de décider qui va mourir ou pas, car c’est Hachem qui soigne les malades, et les médecins ne sont que ses intermédiaires, ses exécutants, en quelque sorte.»

Le Rav Ovadia Yossef raconte qu’un jour, un médecin dit à l’un de ses proches que sa femme ne pourrait enfanter que lorsqu’un poil lui pousserait dans la paume de la main! Malgré cela, cette dame garda toute sa foi en Hachem, et continua à prier avec une grande ferveur. Plus tard, elle eut le mérite de mettre au monde dix garçons, alors que le médecin décéda. Le Rav en conclut «une fois pour toutes» que c’est Hachem le véritable médecin qui soigne, alors que les docteurs ne sont que ses envoyés…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×