Prier vers quelle direction?

Nos Sages nous indiquent que celui qui habite en dehors d’Israël, doit, lorsqu’il s’apprête à prier, se tourner en direction d’Érèts Israël. Cette recommandation est reprise par le Choul’hane ‘Aroukh qui précise qu’il doit se diriger plus particulièrement vers Jérusalem, et diriger son coeur vers le Bèt Hamikdach et vers le Saint des saints. S’il habite en Érèts Israël, il devra bien entendu se diriger vers Jérusalem, le Bèt Hamikdach et le Saint des saints.

Nous voyons qu’il n’est pas question de se diriger systématiquement vers l’est, quelque soit l’endroit ou l’on se trouve dans le monde, mais exclusivement vers Jérusalem. Ainsi, comme le précise le Michna Béroura, celui qui se trouve dans un pays situé à l’est d’Israël se tournera vers l’ouest et celui qui se trouve dans un pays situé à l’ouest d’Israël, comme dans nos pays (l’europe) se tournera vers l’est etc.

A noter toutefois l’avis du Rama lui même, selon lequel on ne construira pas le mur de la synagogue sur lequel s’adossera le « Arone Hakodèch » (dans lequel se trouve le Séfèr Tora) exactement à l’est, là ou se lève le soleil, mais légèrement plus au sud. Cela pour ne pas prier directement vers le soleil comme le faisaient les idolâtres.

A cela s’ajoute le fait que nos pays ne sont pas situés franchement à l’ouest d’Israël mais plutôt au nord ouest. Il y a donc là une raison supplémentaire de s’orienter vers le sud est.

Par ailleurs la Guémara nous rapporte l’avis de Rabbi Its’hak : Celui qui veut acquérir la sagesse se tournera vers le sud, celui qui veut s’enrichir se tournera vers le nord. Rachi (début de citation :Yadrim) explique que l’on parle d’une personne qui prie la ‘Amida. Il tournera la tête dans la direction qu’il a choisit. On ne parle ici que de sud et de nord. Évidemment, pour une personne qui s’oriente vers l’est lors de sa prière, le sud correspond à sa droite et le nord à sa gauche.

Cet avis est repris par le Rama. Il faudra donc orienter son corps vers l’est et tourner légèrement la tête vers la direction choisie (Le sud pour la sagesse et le nord pour la richesse).

Dans Baba Batra, on s'interroge sur le fait que lorqu'une personne rentrait dans le Michkan, elle trouvait à sa droite la richesse et à sa gauche la sagesse. Comment se fait-il que l'on trouvait la richesse à droite (au nord qui est considéré comme l'emplacement de la Kedoucha)? On peut alors comprendre que le monde extérieur est régit par le matériel et l'argent. Par conséquent, en rentrant dans le Michkan, on entre en tant que personne venant du monde extérieur auquel le matériel prédomine d'où le fait de trouver la richesse à notre droite. C'est lorsque nous ressortons du Michkan, après nous être imprégné de Kedoucha, que l'on retrouve la sagesse au nord (à droite) et la richesse au sud (à gauche).

Toutefois, ceux qui prient dans des synagogues où l’on est orienté vers le sud-est, n’auront pas besoin, s’ils recherchent la sagesse, de pencher vers le sud car ils y sont déjà. Par contre, ils ne pourront pas orienter la tête vers le nord car ils auraient l’air de tourner la tête à Érèts Israël.

Que ceux qui prient dans cette direction n’aient pas de regrets s’ils voulaient chercher fortune. Ils pourront toujours s’appuyer sur l’avis de Rabbi Yéhochoua Bèn Lévi, selon lequel il faut toujours pencher vers le sud, car par le biais de la sagesse il atteindra la richesse. (10)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×