Quel est le but de façon générale d'une épreuve ?

Prenons en deux, l'épreuve sportive et l'épreuve à un examen. Dans le cas d'une épreuve sportive c'est de réussir à en sortir vainqueur de la meilleure façon possible, de se dépasser. Le but est de changer une situation et de parvenir à une nouvelle situation.

Ainsi, on s'entraine et ensuite on passe l'épreuve lorsque notre entraineur estime que nous sommes enfin prêts pour celle-ci.

Une fois l'épreuve passée on en sort grandi et on connait mieux nos propres possibilités. Nos possibilités qui étaient potentielles deviennent alors concrètes.

Notre situation a changée ce qui était bien le but. Dans ce cas, il s'agit de mettre notre capacité à agir à l'épreuve, c'est à dire nos actions. Dans le cas d'une épreuve à un examen, c'est un peu différent mais avec la même idée générale. On apprend durant une certaine période un domaine puis lorsque notre professeur estime qu'on possède ces connaissances on passe l'épreuve.

Le but est ici de vérifier nos connaissances. L'objectif est donc encore une fois de changer une situation. J'étais dans une situation ou je pensais détenir une certaine connaissance et après l'épreuve je suis dans une situation où je connais à présent de façon concrète mon niveau de connaissances. Dans ce cas, il s'agit de mettre à l'épreuve notre capacité à analyser et à apprendre quelque chose, c'est à dire qu'on test ici nos capacités intellectuelles.

Par ailleurs, en hébreu, le mot nissayone ne fait pas uniquement référence au test lui-même mais également au résultats que l'on tire de ce test, car c'est en fait le but essentiel d'une épreuve. Ainsi le mot nissayone signifie surtout "expérience". Comme par exemple une expérience professionnelle.

Cette expérience porte sur notre capacité à savoir agir dans une certaine situation, à l'analyser et à la comprendre mais aussi à ne pas refaire les même erreurs que par le passé.

On comprend donc bien à présent le but d'une épreuve dans la vie. Et tout comme l'entraineur sportif ou le professeur, D. ne nous fait pas passer l'épreuve si nous ne sommes pas prêt et capable de la surmonter car sinon elle n'aurait pas de but, car c'est bien évident D. qui est l'essence du bien ne veut que notre bien le plus absolu, un bien qui dépasse notre compréhension humaine et limitée. Il n'y a donc pas d'épreuves gratuites, pour rien, sans but, juste pour nous faire souffrir (que D. préserve) car D. ne veut que notre bien.

Même si le sens d'une épreuve, son objectif profond nous échappe parfois il n'en est pas moins bel et bien l'unique objectif.

Bien entendu on pourrait objecter que D. peut tout faire, alors pourquoi nous faire passer par un chemin difficile au lieu de faire en sorte que tout soit facile. Et bien tout d'abord c'est à nous d'agir pas à D., c'est nous-même qui devons changer notre situation, car le résultat doit être le notre et non le fruit de l'effort de quelqu'un d'autre. D. ne change pas par définition et n'a pas besoin de cette épreuve, elle est uniquement pour nous, pour notre bien. Et pour changer notre situation il faut agir concrètement par nos forces propres. Et le résultat est à la mesure de l'effort.

Ainsi si l'épreuve sportive ou l'épreuve d'un examen était très simple on ne pourrait pas changer la situation dans laquelle on se trouvait avant l'épreuve, ce qui va à l'encontre de l'objectif même de celle-ci. Et il ne faut pas oublier que la situation à changer ne concerne pas seulement ce monde matériel, mais aussi et surtout notre âme qui est éternelle.

Ainsi, quelque fois on ne voit pas de nos yeux de chair le but d'une épreuve car son objectif dépasse le cadre de cette vie sur terre mais concerne uniquement notre âme. Quoi qu'il en soit le but d'une épreuve est bien toujours le bien le plus absolu.

Ceci dit, on peut prier pour que nous n'ayons pas besoin d'épreuves difficiles à surmonter, que cela ne soit pas nécessaire.

Chnéour-Zalman ZENOU

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site