Les conseils de la semaine : Paracha Chela'h Leh'a

Attention à la soif d’honneur !

En effet, bien que les explorateurs aient été des justes, leur soif d’honneur fut corruptrice. Ils se dirent qu’ils risquaient de perdre leurs postes de ministres, en entrant en Erets Israël, Yéhochoua devenant alors le chef. Ils ourdirent donc des plans, et un rapport négatif sur la terre, afin que le peuple désespère de la conquérir. L’aspiration au respect et à l’honneur, dans le meilleur des cas, fait obstacle au service d’Hachem et peut conduire à la corruption totale. (Comme ce fut aussi le cas pour Korah, Yérov’am…)

N’oubliez pas de prélever la halla !

On la prélèvera sans réciter de bénédiction à partir de 1 kg 200 de farine dans la pâte. On prononcera la bérakha : « léhafriche halla térouma », lorsque notre pâte contient au moins 1 kg 666 de farine.

Ne pas dénigrer qui que soit et quoi que ce soit !

Le rapport négatif des espions sur la terre valut au peuple entier 40 ans de pérégrinations dans le désert. Quel châtiment pour la diffamation d’une terre qui n’éprouve aucun sentiment ! Prenons-en leçon, afin de ne pas mépriser notre prochain (qui lui, est plein de sentiments) !

Armons-nous de patience !

Après la faute des espions, Hachem s’irrita contre eux et décida d’anéantir le peuple. Or, Moché prit à nouveau leur défense. Contrairement à ce qu’on aurait pu penser, Moché ne fut pas lassé de leur fautes et plaintes si nombreuses à cette époque (veau d’or, plainte de la manne, des cailles…). Mais il pria pour eux afin qu’Hachem les sauve.

Tirons-en une leçon, et développons notre patience !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×