Seule l’étude de la Tora rend l’homme heureux

a. Heureux l’homme qui s’attelle quotidiennement à l’étude de la Tora écrite et orale, en limitant ses occupations professionnelles, car la Présence divine réside aussitôt sur lui.

b. Heureux l’homme qui garde toujours à l’esprit cette obligation et qui se préserve de toute faute. Car il méritera la récompense infinie réservée aux hommes justes et pieux dans le monde à venir.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site