Parachiot Tazria - Metsora : Résumé

Les points principaux :

- Les lois de la femme qui enfante

- La mitsva de brit mila

- La tsaraat ou « lèpre » de la peau

- Lois d’isolation du lépreux

- La tsaraat, ou « lèpre » apparaissant sur des vêtements ou d’autres matériaux

- Le lachon hara, médisance, provoquait immédiatement la tsaraat

- La purification du lépreux

- La tsaraat, lèpre sur les maisons

- Conditions provoquant l’impureté du corps

La parachat Tazria poursuit le sujet de la pureté d’Israël par le domaine de l’impureté qui sort du corps, à la naissance et dans les plaies du corps et des vêtements. La parachah commence par les lois de l’accouchée et de son impureté, qui est purifiée dans le Sanctuaire, et continue par les lois sur les plaies de la lèpre, en décrivant toutes sortes de plaies et la façon dont chacun de ceux qui en sont atteints doit se purifier. De la plaie du corps de l’homme on passe aux plaies des vêtements.

La parachat Metsora termine le passage de la lèpre par les détails de la purification, par la lèpre de la maison et sa purification, et elle termine le passage sur l’impureté qui sort du corps uniquement par un écoulement. La parachah commence par la loi de la purification de la chair du lépreux et son rapport avec le Sanctuaire de Hachem, et continue par la lèpre de la maison qui attaque sa protection et son isolement, et la façon de la purifier. Après l’impureté maligne qui s’étend à la personne de l’homme, la parachah se termine par la loi sur les écoulements qui sortent du corps en dehors de la naissance, et la façon dont on s’en purifie dans le Sanctuaire. Cela comprend l’homme qui a un écoulement et celui qui a une perte de semence et la femme qui a un écoulement en dehors de sa période menstruelle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×