De notre devoir à l'égard des pauvres

a. L’homme ne reste « à la ressemblance » de l’Eternel que s’il s’acquitte de ses devoirs à l’égard des pauvres, en les nourrissant et en assurant leur subsistance.

b. Ainsi, Nabuchodonosor avait vu dans un rêve prophétique qu’il serait changé en animal. Tant qu’il se préoccupa des pauvres, il échappa à ce malheur. Ce cauchemar se réalisa dès que l’égoïsme l’incita à se montrer indifférent à leur égard.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×