Du devoir d’innover dans l’étude de la Tora

undefined

 

a. Combien l’homme doit-il peiner jour et nuit dans l’étude de la Tora ! En effet, le Saint béni soit-Il prête une oreille attentive à ceux qui l’étudient de la sorte et crée un nouveau ciel à partir de chaque signification nouvelle que l’homme y découvre.

b. Lorsqu’un homme donne une nouvelle explication sur la Tora, sa parole monte se présenter devant le Saint béni soit-Il, qui la prend, l’embrasse et l’auréole de soixante-dix couronnes ciselées.

c. C’est grâce à ces nouvelles paroles de Tora que le Saint béni soit-Il renouvelle en permanence les cieux et la terre, comme l’indique le verset (Yécha’ya 66.22) : « Les cieux nouveaux et la terre nouvelle que Je fais », à chaque moment : Il les façonne sans cesse à partir des nouvelles paroles de la Tora.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×