Grande est la force de l’étude de la Tora !

undefined

a. Celui qui s’y applique n’a rien à craindre ni des mondes supérieurs ni des mondes inférieurs. Il est protégé de toute maladie grave, car il est sans cesse relié à l’Arbre de vie et s’y nourrit chaque jour.

b. Par conséquent, l’homme doit s’adonner à l’étude de la Tora jour et nuit, comme il est écrit (Yéhochoua’ 1.8) : « Tu la méditeras jour et nuit. » Car s’écarter de la Tora ou s’en séparer équivaut à se couper de l’Arbre de vie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×