Yossef : le modèle de l’homme capable de résister à son mauvais penchant

Il est écrit à propos de Yossef (Béréchite 39,11-12) : « Mais il arriva que ce jour-là, comme il était venu dans la maison pour faire son travail, et qu’aucun des gens de la maison ne s’y trouvait, qu’elle (la femme de Potifar) le saisit par son vêtement en disant : "Couche avec moi !" Il abandonna son vêtement dans sa main, s’enfuit, et s’élança dehors. » .

« Il était venu dans la maison pour faire son travail » spirituel, c'est-à-dire pour étudier la Tora et accomplir les Mitsvote, car c’est là tout le travail de l’homme ici-bas.

Quand le mauvais penchant voit qu’« aucun homme ne se trouve là » pour s’opposer à lui, il le « saisit par son vêtement et lui dit : "Couche avec moi », c’est-à-dire : « Attache-toi à moi ! » Mais le Juste « s’enfuit et s’élance au dehors », en mettant la plus grande distance possible entre lui et son mauvais penchant.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×